Hypnose et Médecine

Une vieille histoire…, un bel avenir

Meditation et Hypnose

La méditation est fortement apparentée à l’utilisation de l’hypnose, puisqu’elle concerne l’expérience que nous faisons de notre propre esprit. Cette proximité crée d’ailleurs volontiers des confusions puisque l’un et l’autre terme sont parfois employés l’un pour l’autre, notamment lorsque l’on parle d’auto-hypnose. Voici une définition de ces deux pratiques dont j’ai l’expérience pour en faire plus facilement la distinction. Je vous propose de bien prendre ces définitions comparatives comme une proposition qui n’a rien de définitif.

 

Dans la pratique de La Méditation, l’utilisation de l’esprit et les états modifiés de conscience expérimentés sont la finalité de la pratique. Il y a bien entendu un objectif sur du long terme à la pratique (de nature « spirituelle » ou de maîtrise de l’esprit, je détaille ce point dans une autre section) mais le travail quotidien concerne les états de conscience eux-même.

  L’Hypnose concerne l’utilisation des états modifiés de conscience pour générer une transformation sur du court terme au sein des états de veille habituels (changement émotionnel ou comportemental dans une situation donnée) ou de la physiologie immédiate (anesthésie, motricité vasculaire, digestive ou autres phénomènes directement utilisables).

La différence principale réside dans la temporalité des objectifs.

 

En d’autres termes, la méditation pourrait correspondre à la méthode pour aiguiser son esprit et l’hypnose à une façon d’utiliser son tranchant pour changer quelque chose dans notre vie. Comme vous le voyez, les deux sont parfaitement complémentaires. Il n’y a pas besoin d’avoir bien aiguisé son esprit pour en faire usage en hypnothérapie, mais cela aide considérablement et je perçois nettement la différence dans la pratique en accompagnant des personnes qui ont une expérience de la méditation.

De la même façon, la méditation est en elle-même thérapeutique de bien des manières…